«  Je commençais l’ouvrage

Je traçais, à la peinture noire, sur la longueur d'une grande feuille, une ligne droite se terminant par trois points. L'ouverture était faite. Je ressentais l'espace du dessin et ma première dilatation.

J'ouvrais encore et remplissais des cahiers de traits. L'écriture impulsive, spontanée commençait à fouiller. Le trait me tenait et me guidait.

Sans m'y attendre, il fit apparaître le profil d'une jeune femme. Je la voyais, vivante. J'eus peur. Je sortais de chez moi, montais dans la voiture et roulais. Sur la route rapiécée, les formes géométriques du goudron défilaient. Le trait prenait donc formes. 

suite...