«(...) Je persévérais et ma réalité augmentait. De sa pleine présence, le vide parlait. Des formes colorées émergeaient d'entre les arbres. Et de mes mains, comme un chapelet, je cueillais les fleurs du vide.» Ma Verdier

«... nourricier, fécondant, fleuri et premier relativement. [Le vide] est sans forme, comme pour les posséder toutes, en lui-même se trouve unifié et épuré le monde.» Du vide et de la création, Michel Cassé, astrophysicien

 

LES FLEURS DU VIDE, l’Embarcadère, Lisle-sur-Tarn, du 8 octobre au 28 novembre 2021. Les samedi 15H00 à 18h30, dimanche 10h00 à 12h30. VERNISSAGE 8 octobre 2021 à 18h30.